Quand Solidarité rime avec abandonnées !

Publié le 29 Mars 2012

1200 signatures pour soutenir le projet " JO de Londres 2012: Justice pour les Femmes" et notamment le respect  de la neutralité du sport. C'est bien peu! Et cela au même moment où les instances dirigeantes du football viennent de lever l'interdiction du port du voile islamique sur les terrains de foot ! Où sont passées les féministes ? De qui se moque-t-on quand la Fifa autorise ce manquement aux règles sportives qu'on croyait jusqu'à présent les plus élémentaires de neutralité et d'égalité, au prétexte de différences culturelles ? On ouvre un nouveau boulevard à l'oppression des femmes dans le monde du sport, qui il faut bien le dire n'a pas pour habitude de s'en soucier beaucoup, sauf pour ouvrir des bordels à proximité des terrains de la coupe du monde de football par exemple... Que certaines femmes fassent semblant d'être volontaires pour porter le voile de la tête aux pieds pour jouer ne doit pas tromper et faire oublier les pionnières sportives musulmanes qui ont osé braver les diktats des intégristes et jouer, courir ou sauter en short et la tête nue. On le condamne en autorisant le voile islamique.

Donc à partir de juillet 2012, les footballeuses pourront disputer des matches vêtues d'une tenue qui ne risque guère d'améliorer leurs performances... Quand on voit transpirer les athlètes sur les stades on s'étonne même que des raisons médicales n'aient pas été invoquées pour s'opposer à cette mascarade de respect des règles sportives... Si c'est culturel, je propose aux écossais de jouer en kilt, aux pakistanais de jouer en kurta, aux naturistes de jouer nus... A ce compte là chacun peut imposer son entorse au règlement. S'il s'était s'agi d'entraver les hommes dans leurs pratiques sportives et leur volonté d'améliorer leurs performances, nul doute qu'une immense clameur aurait parcouru la planète... mais les femmes, qui s'en soucie... A ceux qui pensent que cela n'a pas d'importance je propose de réfléchir à toutes les conséquences potentielles de cette décision dans tous les pays du monde où il deviendra difficile de s'opposer à un règlement accepté au niveau international. Précisons que la demande émane du frère du roi de Jordanie, vice-président de la FIFA ! Les femmes n'avaient rien demandé, mais elles ont obtenu un renforcement de la contrainte de leur corps que le sport aurait pu trop libérer ! Encore une fois des hommes les traitent en éternelles mineures et décident à leur place...

 


wchaussure.jpg


C'est à ces femmes niées dans leur liberté élémentaire d'être à égalité avec toutes les autres femmes du monde au moins dans le cadre des compétitions sportives que j'ai pensé ce matin en trouvant cette chaussure abandonnée sur un terrain de foot d'un quartier d'Aulnay-sous-Bois où je faisais des sténopés... Nous les avons abandonnées ! Honte à nous que le monde du sport ne cesse de tenter de séduire depuis que les femmes se sont mises à regarder les matches à la tv avec les hommes, contribuant ainsi à décupler les recettes publicitaires, au lieu de s'offrir du temps pour elles, avec leurs copines ou leurs enfants... Ne nous y trompons pas, c'est bien les hommes qu'elles regardent suer sang et eau sur les pelouses, pas leurs soeurs entravées...

Je terminerai avec les mots d'Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes qui exprime son mécontentement après des années de combat acharné pour faire respecter l'égalité et la neutralité dans les pratiques sportives : "On est en train de perdre la bataille de l’universalité du sport, déplore-t-elle. Derrière cette décision se cachent le mépris des femmes et la suprématie de l’argent. Les gens de la Fifa et du CIO (Comité international olympique) ont cédé face au diktat de l’Iran, car ils sont achetés !".

Rédigé par Olympe

Repost 0
Commenter cet article